«Pendant des siècles, la Médecine s’est préoccupée de soigner. Aujourd’hui elle s'est donnée comme but de prévenir plutôt que de guérir.»
Pr Jean Dausset, Prix Nobel de Médecine, 1980
La Fondation Jean Dausset - Centre d’Etude du Polymorphisme Humain participe aux efforts nationaux et internationaux de recherche pour mieux déterminer le rôle du polymorphisme génétique chez l’Homme, tout particulièrement dans les maladies complexes, pour mieux les comprendre, les diagnostiquer et participer au développement d’une médecine personnalisée.

Pr. Howard Cann

Le Professeur Howard Cann - américain d’origine mais français de résidence et de cœur depuis 30 ans, qui avait grandement contribué à la renommée du Centre d’Etude du Polymorphisme Humain à Paris - est décédé le 3 mai 2014 à Paris à l’âge de 85 ans.

Pédiatre diplômé de l’université de Stanford en Californie, il y complète sa formation en génétique lors d’un post-doctorat réalisé en 1960-1962 dans le laboratoire du Professeur Joshua Lederberg (prix Nobel de Médecine en 1958). Il part ensuite travailler à l’université de Pavie (Italie), avec le Professeur Luca Cavalli-Sforza, spécialiste de la génétique des populations humaines, avec qui il continuera toujours une étroite collaboration.

En 1963, il intègre la chaire de pédiatrie de Stanford puis est nommé Professeur dans le département de Génétique de cette même université. Il y dirige des travaux de cytogénétique et de ségrégation de maladies de l’enfant et collabore avec Rose Payne qui travaille sur le système HLA.

En 1973-1974, il passe une année sabbatique dans le prestigieux  laboratoire de Génétique du Professeur Walter Bodmer à Oxford. Il y étudie les typages HLA et leur ségrégation notamment dans une population du nord de l’Amérique, d’origine africaine, puis s’intéresse aux populations indiennes du Guatemala et du Mexique.

Souhaitant passer une année sabbatique à Paris, il prend contact avec le Professeur Jean Dausset. Ce dernier, qui vient de recevoir en 1980 le prix Nobel de Médecine, lui propose de rencontrer ses collaborateurs à l’hôpital Saint Louis. Howard Cann choisit de travailler, en 1981, avec le Docteur Daniel Cohen et son équipe qui mettent en place une étude sur le polymorphisme du système HLA au niveau de l’ADN. A l’issue de cette année, qu’il qualifie de « fantastique » et pendant laquelle il « touche » pour la première fois à l’ADN, il souhaite revenir travailler dans ce laboratoire.

Il obtient un poste de Directeur de Recherche à l’INSERM et revient à Paris, en 1984, pour travailler au Centre d’Etude du Polymorphisme Humain (CEPH), tout juste créé par le Professeur Jean Dausset. Il prend en charge l’organisation et la coordination de la collaboration internationale pour la cartographie du génome humain, la production et la distribution des ADN des familles du CEPH, ainsi que la base de données génétiques. Ce projet était fondé sur la mise en commun de matériels et de données au niveau international. Le CEPH produisait de l’ADN de grandes familles, le distribuait à des laboratoires dans le monde entier. Ces derniers généraient des données génétiques et les transféraient au CEPH qui les colligeait et les partageait avec les autres collaborateurs.

Cette toute première collaboration internationale conduira à l’établissement de cartes génétiques de l’ensemble des chromosomes humains.


Pr. Daniel Cohen, Dr. Mark Lathrop, Pr. Howard Cann et Pr. Jean Dausset

Howard Cann participera ainsi grandement à la renommée internationale du CEPH.

Il travaillera ensuite sur l’ataxie spino-cérébelleuse, puis s’intéressera aux séquences répétées de type trinucléotidiques dans les maladies neurologiques.

Au début des années 2000, avec les Professeurs Jean Dausset et Gilles Thomas, il met en place une nouvelle collaboration internationale : le projet HGDP-CEPH (Human Genome Diversity Panel- CEPH). Le panel HGDP-CEPH, organisé selon le même principe que la cartographie du génome humain, deviendra une référence pour l’étude de la diversité génétique humaine.

En 2003-2005, il est également impliqué avec le Professeur Gilles Thomas, dans un projet international sur la recherche de facteurs génétiques dans les cancers du sein et de la prostate : le Breast and Prostate Cancer Cohort Consortium.

En 2004, Howard Cann est récompensé pour ses travaux, par le Prix Paul Doistau-Émile Blutet de l’Académie des Sciences.

Conservant toujours un esprit jeune et curieux, Howard Cann à 84 ans était toujours présent à la Fondation Jean Dausset-CEPH, coordonnant le programme HGDP-CEPH et apportant écoute et précieux conseils à ses collègues.

Howard était un pionnier de la génétique des populations, un grand scientifique passionné. Impliqué dans toutes les aventures du CEPH, il s’est toujours battu pour défendre l’esprit de ce centre et de son fondateur le Professeur Jean Dausset. Il restera dans l’esprit de tous pour son sourire, sa bonne humeur, sa joie de vivre et sa disponibilité.

Soutenez
notre action !
15 euros 30 euros
60 euros 90 euros
Autre montant